FAQs

Généralités

Oui. Ce ne sont ni des mammiféres ni des poissons même s’ils vivent sur terre et en mer et qu’ils ne volent jamais.


Oui. Ce sont des oiseaux. Elles sont courtes, compactes et dures.
Pour de plus amples informations, consulter la page Description des manchots


On suppose que l’absence de prédateurs sur terre (à l’exception d’autres oiseaux) et l’évolution vers un régime alimentaire d’origine océanique leur a fait peu à peu perdre leurs capacités de vol.
Pour de plus amples informations, consulter la page Evolution des manchots.


Cette faculté est plutôt réservée aux gorfous qui montent par petits bonds successifs à pattes joints et en s’aidant de leur corps comme balancier afin de garder leur équilibre.


Les manchots utilisent leurs ailes pour nager. On pourrait dire qu’ils nagent dans l’eau.


Ils de protégent par une couche de graisse sous la peau et par des plumes courtes et denses.


L’espèrance de vie moyenne des manchots est estimée entre 15 et 20 ans. Il a déjà été observé un manchot empereur de 40 ans.
Comme tous les animaux, la mortalité est très importante jusqu’à un an (les raisons sont multiples: manque de nourriture en hiver à supporter, prédateurs, compétition avec l’éventuel autre poussin nait en même temps).


Il y a plusieurs hypothèses qui se fédérent autour d’un moyen de défense passive dans l’eau: les manchots seraient moins visibles dans l’eau (au-dessus, le noir se confond avec la couleur sombre de l’eau; en-dessous, le blanc se confond avec la couleur claire de l’eau éclairée par le soleil); ils peuvent être confondus avec des poissons.


Le plus grand manchot est le manchot empereur avec une taille pouvant atteindre 130cm.
Les plus petits sont le petit manchot bleu et le manchot à ailerons blancs avec une taille ne pouvant atteindre que 45cm.


La question est traitée dans la page consacrée aux prédateurs.
Les prédateurs de chaque espèce sont décrits dans les pages des espèces.


Le régime alimentaire des manchots est principalement constitué de krill, de calamars et de poissons. De plus amples détails sont présentés sur la page consacrée au régime alimentaire des manchots.
Chaque espèce a ses propres spécificités ce qui, dans un sens, réduit la concurrence entre les espèces. Ces spécificités sont décrites dans les pages des espèces.


L’origine du mot ‘manchot’ est expliquée dans la page Etymologie.


D’un point de vue morphologique, les manchots ont des ailes (atrophiées et rigides). D’un point de vue fonctionnel, ce sont des nageoires. Le terme utilisé dépend des ouvrages; on trouve tout: aile, nageoire et aileron.


Le dandinement est lié à leur morphologie : les pattes sont situées à l’extrémité du corps pour améliorer ses capacités à nager et plonger d’où une démarche maladroite et peu aisée sur terre qui se traduit par ce dandinement si caractéristique (on a l’impression qu’ils vont toujours tomber vers l’avant).


Globalement, les manchots ne sont pas en voie d’extinction. On estime à plus de 20 millions de couples dans le monde (toutes espèces confondues).
Mais, certaines espèces sont menacées, d’autres sont classées comme vulnérables. La page Risques et protection des manchots indique les espèces concernées ainsi que les raisons menant à ces situations.


La page Comportements a un chapitre consacré au sommeil.


Les manchots sont des oiseaux migrateurs. Durant leur migration, ils sont toujours en mer (certaines espèces passent jusqu’à 75% de leur vie en mer). Ils ne reviennent à terre que pour se reproduire et élever leur(s) poussin(s). La plupart des espèces sont grégaires et forment alors de larges colonies à terre.


La page des Comportements explique les différents moyens de communication entre les manchots.


La page Adaptation au milieu aquatique a un chapitre consacré à la plongée des manchots.


Je n’ai pas de réponse concluante car il n’existe pas d’étude ayant permis d’établir une réponse catégorique. Des études sur les manchots Adélie sembleraient indiquer qu’ils utilisent le soleil pour se diriger. Ils s’adapteraient donc à la rotation du soleil dans le ciel. Le soleil pourrait également intervenir pour leur « horloge ».


Les manchots utilisent leurs ailes pour nager.


Reproduction, oeufs et poussins

En général, les manchots ne présentent pas de dimorphisme sexuel. La différenciation n’est donc pas facile: certains mâles (en particulier chez les gorfous) sont un plus corpulents et un ont un bec un plus grand que les femelles. Les mâles ont généralement un bec plus grand que les femelles.
Il a été noté que pendant la saison de reproduction, les femelles peuvent être parfois identifiées par des traces de boues sur leur dos laissées par les pattes des mâles lors de l’accouplement.


Chez les manchots, tous comme pour les autres oiseaux, les organes sexuels ne sont pas visibles extérieurement. L’accouplement a lieu par juxtaposition des cloaques du mâle et de la femelle. Le cloaque est un orifice commun des cavités intestinale, urinaire et génitale. Le site Le site oiseaux.net explique les organes génitaux chez les oiseaux.


Pour le manchot empereur, seul le mâle couve l’oeuf. Pour les autres espèces, la femelle et le mâle couvent en alternance le ou les oeufs.


Les manchots sont des oiseaux plus sociables que la majorité des autres animaux mais je ne sais pas si la notion d’amour existe. Mais, il est vrai que les manchots ont plutôt tendance à être fidèles (ils sont au moins monogames à chaque saison de reproduction) et à former les mêmes couples d’une année sur l’autre. C’est particuliérement flagrant chez les manchots à jugulaire et les manchots papous. Cela l’est beaucoup moins pour les manchots du Cap.
Normalement, les mâles arrivent avant les femelles sur les sites de reproduction. Dans le cas où la femelle arrive sur site et qu’elle trouve un nouveau partenaire avant l’arrivée du mâle de l’année précédente, la femelle peut aussi rester avec ce nouveau partenaire. Je n’ai pas vu de statistiques précises.


Pour la plupart des espèces de manchots, les deux parents s’occupent de l’oeuf et du poussin. Ils alternent entre celui à terre (qui couve ou protége le poussin) et celui en mer pour se nourrir. Le manchot empereur fait un peu exception, où seul le mâle va couver l’oeuf et éventuellement commencer à le nourrir à l’éclosion avant le retour de la mère.


Les parents ne nourrissent que leurs poussins et ils les reconnaissent à leur cri ou vocalise (propre à chaque poussin).


Le plumage (couleur, …) permet de distinguer les poussins des adultes.


Pour la majorité des espèces, les poussins naissent au printemps. Seuls les poussins des manchots empereures naissent en hiver. Les conditions climatiques sont alors les plus dures qu’il puisse exister sur terre. Les raisons pour naître à un tel moment ne sont pas connues. On peut néanmoins mettre en avant que, dans un premier temps, ils peuvent se protéger au contact de leur parent. Et que par la suite, avec l’arrivée du printemps, la banquise commence à fondre et donc les poussins ont une distance moindre pour atteindre la mer.


Les poussins ne deviennent pas directement adultes. Ils passent d’abord par un stade appelé ‘immature’ qui dure quelques années: ils sont en mer, ils ne peuvent pas se reproduire. Les manchots atteignent leur maturité sexuelle entre 3 et 8 ans. Pour les plus petites espéces, la reproduction peut commencer à 3 ou 4 ans. Les espèces plus grandes commencent plutôt à se reproduire vers 5 ans. Une fois adulte, ils peuvent alors revenir à terre pour trouver une compagne ou un compagnon, se reproduire et avoir des poussins.


Je ne pourrai pas répondre à votre question. A vrai dire, on ne sait pas grand chose de cette période de la vie des manchots. On ne sait même pas en estimer la population. Cette absence d’information vient du fait qu’ils sont en permanence en mer et qu’il est donc difficile, voire impossible, de les étudier.


Manchots et pingouins

Oui mais très rarement, difficilement et uniquement en Bretagne. Leur nombre décroit régulièrement.


L’origine du mot ‘pingouin’ est expliquée dans la page Etymologie.


Au contraire des manchots, les pingouins actuels volent. Le Grand Pingouin, aujourd’hui disparu, ne pouvait pas voler.


Habitat des manchots

Les raisons sont multiples: se protéger des prédateurs, se protéger du froid, former des crêches pour les poussins et permettre aux parents d’aller en mer.


Une seule espèce vit sur la glace (pendant la saison de reproduction uniquement): le manchot empereur.
Les autres espèces ont des habitats variés.
Pour de plus amples informations, consulter la page Habitat des manchots.


L’habitat véritable des manchots est la mer. Etant des oiseaux, ils sont obligés de revenir à terre pour se reproduire: ponte, incubation, naissance, …


Voir des manchots

Non. Ils ne vivent que dans l’hémisphère sud.
Certains parcs zoologiques présentent des manchots en captivité.


Non. Ils ne vivent que dans l’hémisphère sud.
Certains parcs zoologiques présentent des manchots en captivité.


Tout d’abord, il faut rappeler que l’observation des animaux sauvages doit suivre un certain nombre de règles pour ne pas les effrayer et les stresser mais aussi pour ne pas se mettre en danger soi-même.
Dans le cas des manchots, il a été remarqué que leur fréquence cardiaque pouvait augmenter à la vue d’êtres humains. Il faut donc:
– respecter une distance d’au moins 5 à 10 mètres
– de préférence, les laisser s’approcher
– se baisser en s’approchant d’eux
– reculer accroupi quand on quitte les lieux
– être calme et silencieux
– ne jamais les toucher
– ne jamais les nourrir


Cela dépend de chaque espèce de manchot.
Mais d’une manière générale, c’est plutôt compliqué depuis la France car les manchots vivent dans l’hémisphère sud et dans des sites reculés et isolés.
L’espèce la plus simple à observer serait le Manchot du Cap en Afrique du Sud.
Une partie de ce site est consacrée aux sites d’observations.


Non. Ils sont présents au coeur de l’Antarctique mais uniquement à proximité des côtes. Le pôle Sud est à plus de 1000km de la mer.


Idées fausses

Non. Les Inuits vivent dans la région Arctique (hémisphère nord) et, en l’absence de manchots, ils ne peuvent pas les chasser.


Ils n’ont pas à s’en protéger. Les ours polaires vivent dans la région Arctique (hémisphère nord) tandis que les manchots vivent dans l’hémisphère sud. Un manchot ne rencontrera jamais un ours polaire.


Non. Leurs ailes sont trop petites pour leur permettre de voler.


Non. Ils ne vivent que dans l’hémisphère sud. Les pingouins vivent dans l’hémisphère nord.


Non. Ils ne vivent que dans l’hémisphère sud. Les pingouins vivent dans l’hémisphère nord.


Non. Ce sont des oiseaux et donc les manchots ne peuvent pas respirer dans l’eau. Ils doivent remonter régulièrement à la surface pour respirer. Des explications supplémentaires sont disponibles sur la page suivante consacrée à l’adaptation au milieu aquatique des manchots.


Divers

Le nombre d’espèces parmi les manchots est sujet à débat. La page Espèces de manchots explique les points sur lesquels les scientifiques divergent.


Oui, ils sont assez nombreux: kiwi, dodo (disparu), autruche, nandou, émeu, casoar, moa (disparu), weka, cormoran des Galapagos, grand pingouin (disparu), …


L’impact du réchauffement global de la Terre sur les manchots n’a pas encore été véritablement étudié et il est difficile à prévoir. Il pourrait aussi différer d’une espèce à l’autre.


Il dépend de chaque espèce. Il décroit nettement lors des plongées.
Pour le manchot Adélie, le rythme cardiaque mesuré oscillait entre 50 (en plongée) et 210 pulsations par minute.


Cela en est hors de question; ce n’est pas un animal de compagnie. Les raisons sont multiples. Tout d’abord, les manchots sont des oiseaux marins et sauvages. Ce sont des espèces protégées et il est donc interdit d’en avoir un. D’autre part, ces oiseaux ont un régime alimentaire spécifique et ils passent la majorité de leur temps dans la mer.
On ne peut pas adopter de manchots que ce soit en France ou ailleurs.


L’auteur est allé voir des manchots dans leur environnement naturel (hémisphère sud).
Les espèces vues sont: Manchot royal, Gorfou sauteur, Gorfou macaroni, Manchot Adélie, Manchots papous, Manchot à jugulaire, Manchot de Magellan, Manchot des Galàpagos, Manchots de Humboldt.
Le récit de ce voyage est présenté sur le site web www.voyages-recits.fr


La page Leur découverte détaille les premières découvertes et observations des manchots par les européens.


Officiellement non. Mais, les premiers explorateurs utilisérent cette ressource soit par facilité (par ex., Magellan) soit par nécessité (par ex., Shackleton). Aujourd’hui, dans certaines régions où les hommes sont au contact des manchots (Amérique du Sud, Afrique du Sud, îles Malouines), il arrive que des oeufs soient prélevés pour être consommés.


Tous les animaux pris en photos sont sauvages, sauf mention contraire.