Prédateurs – photos

Introduction

Les manchots sont des oiseaux marins et migrateurs aux caractéristiques physiques et à la morphologie bien distinctes et singulières.

Cet oiseau a fait preuve d’une grande capacité d’adaptation à son environnement pour supporter des températures extrêmes et pour pouvoir vivre en mer et s’y nourrir. Les manchots sont présents du continent Antarctique à la ligne de l’Equateur.

Ils sont parmi les oiseaux les plus sociables et les plus grégaires avec un comportement social développé.
Sur terre, les manchots se rassemblent en colonies généralement formées à la saison de reproduction. Ces colonies peuvent compter plusieurs centaines de milliers de manchots et couvrir des dizaines de kilomètres carrés.
Les comportements sont complexes et élaborés pour la parade nuptiale, le choix du partenaire et le maintien du nid. Ils communiquent principalement par des vocalises.

La reproduction des manchots et la croissance des poussins suivent le cycle suivant (avec des variations d’une espèce à l’autre):

  • Arrivée au site de nidification des adultes
  • Parade et formation du couple
  • Accouplement
  • Ponte des oeufs
  • Incubation par les parents
  • Eclosion des oeufs
  • Protection et alimentation des poussins par les parents
  • Poussins en crèche
  • 1ère mue (poussin)
  • Indépendance du poussin (il quitte ses parents et la crèche)
  • 2ème mue (plumes d’adulte)

Déjà connus par de nombreux peuples primitifs, les manchots n’ont été que tardivement découverts par les européens. Ils ont rapidement été exploités par les hommes.

Aujourd’hui, la pression de l’homme se fait de plus en plus grande et elle n’est pas sans conséquence pour ces oiseaux. Certaines espèces sont dites ‘à risque‘ et l’ensemble des espèces est désormais protégé.

La découverte de fossiles a permis de mieux comprendre leur évolution par rapport aux oiseaux.

Les différences avec les pingouins sont également abordées ainsi que l’étymologie des noms liés aux manchots.

NB: Ces pages présentent les caractéristiques générales aux manchots. Pour les spécifités d’une espèce ou d’un genre, il faut se reporter aux pages des espèces.

Différences entre manchots et pingouins ?

En Français, on utilise abusivement pingouin à la place de manchot. Il faut dire qu’en anglais et en espagnol, penguin et pingüino désignent le ‘manchot’ français et non pas le ‘pingouin’.

Même si la ressemblance physique existe, ces oiseaux sont complétement différents.
Les pingouins vivent dans l’hémisphère nord et ils peuvent voler ! Quant aux manchots, ils ne peuvent pas voler et ils vivent dans l’hémisphère sud. Leurs ailes leur permettent de nager dans l’eau.

Grand pingouin

Le nom de pingouin s’appliquait à deux genres différents mais se rapportant au même ordre des alcidés.

Le grand pingouin ou pingouin brachyptère (plautus impennis), aujourd’hui éteint (dernier spécimen vu le 3 juin 1844 sur l’île Eldey en Islande) était présent dans les îles du Nord, Islande, Orkney, Terre-Neuve, …
Il était de la taille d’une oie, avec les ailes réduites à de courts moignons: il ne pouvait pas voler.
Dos noir, ventre blanc, avec la gorge brune et le contour des yeux blancs, il avait le bec et les pattes noirs. Cet oiseau ne pondait qu’un oeuf par ponte, oeuf gris verdâtre couvert de taches brunes et noires, serrées, formant des dessins irréguliers.

Le petit pingouin, type de genre alca, est l’alca torda de l’Atlantique nord. Celui-là, malgré ses ailes étroites, en lame de sabre, vole bien et longtemps. De la taille d’un canard, il a également le ventre blanc, le dos noir, avec une ligne blanche sur chaque joue. Il niche parmi les rochers, sous les pierres, et ne pond qu’un oeuf. C’est un excellent plongeur, qui vit de poissons, de crustacés et de mollusques.
On peut également l’apercevoir en Bretagne. Mais les marées noires (Amoco Cadiz, Erika, …) et la pêche intensive ont fortement réduit sa population jusqu’à devenir espèce en voie de disparition. On compterait une trentaine de couples en Bretagne.

Les macareux et les guillemots sont assez proches des pingouins.

Source de l’illustration: Nouveau Larousse Illustré (1901)

Caractéristiques physiques

Les manchots actuels et disparus forment l’ordre des Sphenisciformes constitué de l’unique famille des Sphéniscidés.

Taille et Poids

Manchots royaux adultes (île Géorgie du Sud)
Manchots royaux adultes (île Géorgie du Sud)

Le plus grand des manchots actuels est le manchot empereur avec une taille entre 100 et 130 cm et un poids entre 25 et 41 kg.
Les plus petits des manchots actuels sont le petit manchot bleu et le manchot à ailerons blancs avec une taille entre 40 et 45 cm et un poids d’environ 1,3kg.
Au cours de l’année, en raison de la mue et du jeûne, le poids d’un même manchot peut subir de grandes variations.

Forme du corps

Les manchots ont un corps fusiforme et profilé, parfaitement adapté à la nage et à la plongée.
Globalement, les manchots ont une tête assez grande avec un long bec, un petit cou et un long corps allongé. Les ailes sont petites. La queue est courte et en angle droit par rapport au corps. Les pattes sont situées à l’extrémité du corps.

Couleurs

Tous les manchots adultes sont noir sur le dos et blanc sur le ventre.
Chaque espèce a ses spécificités de couleurs (jaune, orange, bleu) et de marques.

Les poussins, les juvéniles et les manchots immatures ont des couleurs et des taches différentes.
En général, leurs couleurs apparaissent plus mornes et ternes, moins éclatantes.

Comme certains poissons, ce dos sombre et ce ventre clair les camoufleraient dans l’océan aussi bien lorsqu’ils sont vus par au dessus ou par en dessous.
Les prédateurs marins et les proies ne peuvent pas les distinguer nettement.